Histoire VILLES-JARDINS // Balade à Bruxelles sous l’optique du genre 12.2019

Pour le cours d’Histoire des Villes et des Jardins, nous explorons les différentes théories et utopies qui ont créé nos villes occidentales tout au long de l’histoire, ainsi que le l’histoire des Jardins. L’avant dernier cours, toutes ces théories s’expliquent en se superposant à la ville de Bruxelles, de façon à donner des clés de lecture et de compréhension sur la ville où on travaille et on étudie. Vu que « la ville se fait avec les pieds », que dirait Thierry Paquot, et que « jardiner c’est désobéir » que dirait Gilles Clément, le dernier cours s’organise autour d’une balade en ville, avec une thématique particulière, pour mieux cerner des concepts vus au cours.

La balade de Décembre 2019 a été encadrée par Apolline Vranken, Architecte, porteuse du projet « L’Architecture qui dé-genre » et autrice du livre « Des béguinages à l’Architecture féministe », tiré de son mémoire de fin d’études. La balade commence par montrer les traces de l’ancien Béguinage de Bruxelles, ainsi que des aménagements que les Béguines, ces pionnières dans la fabrique de la ville par les femmes (indépendantes de tout pouvoir religieux et/ou étatique), ont pu réaliser. Ensuite, la balade se poursuit pour montrer la représentativité des femmes dans l’espace public et l’architecture (noms des rues et des places, sculptures urbaines, bas reliefs sur des façades…) et se termine par le Jardin aux Fleurs orné par une fresque de l’artiste belge Brecht Evens qui ne montre que des femmes (libres, racialisées, maîtresses de leur vie…).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s